un peu d’histoire

En 1785 la commission de navigation intérieure des Etats de Bretagne demande aux autorités de Pontivy de vérifier les possibilités d’une navigation sur «la Blavette» entre Pontivy et Hennebont. Le citoyen Chardon, accompagné de trois autres citoyens se lance dans cette aventure avec une petite barque. Ils mettront quatre jours pour effectuer ce périple, partie sur l’eau et partie à pieds, barque sur le dos, pour franchir pêcheries et digues de moulins fort nombreuses sur le Blavet. Ils recevront 600F de gratification pour cet exploit !
Ce n’est qu’avec l’avènement de l’Empire, sous Napoléon Ier que les travaux de canalisation sont décidés pour des raisons stratégiques : reprise des hostilités avec l’Angleterre et le pays de Pontivy traverse la période trouble de la «chouannerie». Relier par une voie d’eau intérieure la ville de Pontivy au «golphe de Gascogne» par Lorient port arsenal devient un impératif. Dès 1802 l’ingénieur Bouessel est sur le terrain. Après études, il propose la construction de 27 écluses et maisons éclusières et 360 ponts et ponceaux...

Plus de 500 manœuvres sont recrutés dans la «classe indigente» de Ploërmel pour les travaux de terrassement et escarpement de rochers qui obstruent la rivière et 200 autres pour «smiller, fendre et tailler la pierre», recrutés spécialement à Saint-Malo où ils ont participé aux travaux de fortification. Cela ne suffira pas pour cet immense chantier. Il faut faire appel à la main de soldats déserteurs condamnés qui «encombrent» la prison d’Hennebont. On établit le long du Blavet une vingtaine d’ateliers de 72 déserteurs chacun et on construit 56 baraques «peintes à l’huile à deux couches de couleur olive».
Maladies, épidémies, évasions, accidents, faillites et noyades émailleront la vie quotidienne dans ces chantiers aussi chaotiques que la chute et la fin de l’Empire.
Les travaux se terminent en 1825. Nous sommes sous le règne de Charles X. Le 4 novembre de la même année le canal du Blavet est inauguré en grande pompe. Le bateau la «Marie-Thérèse» arrive à Pontivy sous les applaudissements de la population...
D’autres travaux avaient déjà commencé...ceux du canal de Nantes à Brest...